29/10/2013

SNCB / ARMEE

coq.jpg

La Fédération des Nationalistes Wallons condamne avec vigueur la volonté de la SNCB de supprimer l'outil technique en Wallonie en transférant l'ensemble vers la Flandre.

C'est une opération qui a débuté depuis près de 30 ans et qui aujourd'hui arrive en sa phase finale comme si les wallons n'étaient pas capables d'entretenir le charroi de la SNCB !

  Il  en est de même dans l'armée belge, le rapport entre généraux flamands et wallons est de 70-30%, passant à 82-18%, en faveur des néerlandais, avec les départs à la retraite.

 Le déséquilibre présente 5 généraux francophones contre 22 néerlandais (La libre).
 
La responsabilité de cette disparité incombe au ministre de la Défense Pieter de Crem, sous le couvert de la méconnaissance linguistique des francophones.
 
Pour la Fédération des Nationalistes Wallons c'est une volonté manifeste de décapiter le commandement du côté francophone au seul profit de la Flandre, ce qui constitue une aberration dans une Belgique unie.  

 La Fédération des Nationalistes Wallons, à l'approche des élections de 2014, appelle à un regroupement significatif des petits partis avec le choix négocié d'une dénomination porteuse.

La Fédération des Nationalistes Wallons n'est ni à gauche ni à droite elle se veut être la voix du peuple. Elle est plus que structurée pour être le moteur de ce regroupement mettant à l'écart les ambitions individuelles.

 Il est plus que temps d'agir en ce sens pour glaner des mandats régionaux, fédéraux et pourquoi pas une représentation à l'Europe. 

06:10 Écrit par Le citoyen éclairé | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.