03/06/2014

l’Union Européenne et ses dérives ''DEMOCRATIQUES''

liste_La-cecite-en-litterature_8751.jpg

 

Les dérives de l’Union Européenne

 

Les fondements qui ont été à la base de la création de l’Union Européenne étaient d’apporter la prospérité aux pays membres en se focalisant particulièrement aux régions qui présentaient un retard économique évident, et ce, au bénéfice des populations concernées qui, souffraient depuis des décennies, d’un chômage endémique responsable d’une misère comme au temps du Moyen-âge.

 

De six pays membres à l’origine, l’UE passe rapidement à 15 et devient la première puissance économique au monde (la Chine n’est à l’époque qu’à ses premiers balbutiements industriels et applique timidement une politique d’ouverture, tandis que l’URSS amorce un déclin inéluctable, en cause  les dépenses militaires mirobolantes  pour contrecarrer les Etats-Unis dans le projet de la guerre des étoiles, voulue par le Président Reagan).

 

A la chute du mur de Berlin correspond un changement de politique de l’UE, sa préoccupation majeure n’est plus l’Europe des 15, mais l’élargissement à l’Est à la suite de la dissolution du pacte de Varsovie.

 

Sous le couvert d’une Europe démocratique, économique, sociale, des droits de l’homme, qu’elle n’est en réalité absolument pas, l’UE se lance dans un expansionnisme type’’ militaire’’ en direction des frontières de la Russie et accueille en son sein une kyrielle de pays qui vont bouleverser complètement la vie des européens, notamment ceux de l’Europe occidentale en les précipitant dans une misère effroyable, irréversible.

 

L’UE  et les Etats-Unis ont une responsabilité indéniable d’avoir alimenté  la crise en Ukraine,  nous devons remercier le Président Poutine de n’avoir pas déclenché la troisième guerre mondiale, alors que la Russie était manifestement en danger devant l’impérialisme occidental.    

 

La guerre civile plane sur l’Ukraine, il est capital pour la paix mondiale que l’UE et les Etats-Unis s’abstiennent dorénavant de toute ingérence dans le pays, étant dans la sphère d’influence de Moscou.

 

Le Front Wallon n’est nullement affecté de n’avoir pas été plébiscité par les wallonnes et wallons, sachant que sa politique sera, tôt ou tard, reconnue pour être la seule formation politique réellement soucieuse du bien-être de  tous.

Vérité 

11:42 Écrit par Le citoyen éclairé | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.